Le projet d’Asoft avance !

Posted on: 18 mars 2016
Le projet de tiers-lieu que développent Asoft et Aventic pour Nyons et les villages des Baronnies avance ! En voici une première présentation.

Paysage des Baronnies (Drôme)

Nom provisoire du projet

Les Barons branchés – Développement des usages et pratiques numériques en Baronnies provençales

Durée du projet

Du 01/09/2016 au 31/08/2019

Présentation

Les Baronnies sont un pays de moyenne montagne au relief tourmenté. Le territoire est compartimenté en vallées entrecoupées d’amples cuvettes ou de bassins exigus mais fertiles. Les communications permettant de passer d’une vallée à l’autre n’ont jamais été faciles, malgré l’existence de nombreux cols de moyenne altitude.

Le projet consiste à désenclaver les vallées en favorisant l’adoption par leurs habitants d’usages et de pratiques numériques. L’accent sera mis sur des actions destinées à maintenir l’emploi et l’activité productive sur le territoire, ainsi qu’à augmenter l’attractivité de la région pour les entreprises et microentrepreneurs.

Selon les besoins spécifiques des populations, plusieurs services numériques seront proposés :

  • Services au public (moyennant l’adoption du label MSAP) : Pôle-Emploi, CAF, Impôts, EDF, Sécurité sociale, banques, ADIL, …
  • Médiation numérique tous publics : outils de base ou plus spécialisés si besoin
  • Co-working et télétravail (moyennant une étude préalable du potentiel dans chaque lieu)
  • Services numériques spécifiques pour secteurs-clés de la population : producteurs agricoles, petites entreprises touristiques, jeunes, demandeurs d’emploi…
  • Autres services selon la demande et les besoins locaux (ex.: repair café – fablab – surcyclage)

L’association Asoft possède déjà une expérience dans le domaine. Depuis 2000, elle offre des services de médiation numérique et des ateliers spécialisés (photo numérique, création de site web, astronomie, généalogie,…) tant dans son siège de Nyons que dans ses 6 antennes des villages environnants. Elle offre aussi des services au public, notamment aux demandeurs d’emploi, des ateliers périscolaires aux enfants de l’école primaire ainsi que des ateliers de sensibilisation aux usages du numérique destinés à échanger avec les jeunes sur leurs pratiques sur Internet.

Pour ce projet, Asoft s’est associée à l’association Aventic, qui offre des services similaires dans la région du Haut-Nyonsais. Par cette collaboration, les deux associations cherchent à étendre leur action de façon à englober un plus vaste territoire, moyennant la création de nouvelles antennes dans les villages. Au-delà, elles se proposent d’élaborer une stratégie commune pour le développement des usages et pratiques numériques dans l’ensemble des Baronnies.

Le projet consiste à développer le réseau existant (un siège à Nyons et 6 antennes pour Asoft / un siège à Rémuzat et 2 antennes pour Aventic) jusqu’à couvrir l’ensemble du territoire des Baronnies provençales avec au moins 16 espaces d’interventions dans les villes et villages de la région.

Le projet vise aussi à diversifier les services actuellement proposés, de façon à répondre au plus près aux besoins des populations du territoire en matière de numérique.

Les appuis attendus

Asoft et Aventic espèrent recevoir l’appui et le financement du Département de la Drôme, à hauteur de 30 % des frais d’investissement et 20 % des frais de fonctionnement pendant 3 ans. A travers son Pôle numérique, le Département mettra aussi à la disposition du projet pendant deux ans deux “animatrices numériques de territoire”. L’association dispose également de l’appui de la Ville de Nyons, ainsi que du Parc naturel régional des Baronnies provençales, à travers le réseau Innover en Baronnies, récemment créé sous son égide. Enfin, des partenariats avec d’autres institutions et associations actives dans la région se préparent et se développeront au fur et à mesure de la mise en place du projet.

Il est prévu que les communes concernées par l’action mettent à la disposition du projet un espace (salle communale, bibliothèque, café de pays, …) équipée au minimum d’une connexion Internet et du mobilier adéquat, permettant de réaliser les activités prévues. Les autres matériels (ordinateurs, imprimantes, vidéoprojecteur, etc.) seront fournis par le projet.

Dans chaque commune, un ou plusieurs animateurs locaux, employés ou bénévoles, devront assurer une permanence d’au moins 15 à 24 heures/semaine (selon la dimension de la commune) pour animer le lieu. Ils recevront de notre part ainsi que des institutions participantes aux services au public une formation ad hoc. Les animateurs spécialisés d’Asoft et d’Aventic, employés ou bénévoles, interviendront en nomade entre les divers points de service.

Objectifs qualitatifs poursuivis

  • Créer des espaces de rencontre et de solidarité dans les zones rurales des Baronnies.
  • Promouvoir de nouveaux usages et pratiques collaboratives et solidaires (repair café, fablab, surcyclage…).
  • Sensibiliser les habitants des Baronnies sur les bienfaits et avantages que peuvent leur apporter les usages numériques.
  • Répondre aux besoins de communication avec les services publics des habitants des zones rurales.
  • Former à la pratique numérique de base sur ordinateur, tablette, téléphone.
  • Favoriser, par le coworking et le télétravail, le maintien et la création d’emplois dans la région.
  • Créer des solutions répondant aux besoins concrets des producteurs agricoles et des entreprises touristiques de la région.
  • Elaborer un programme spécifique destiné à la jeunesse (sensibilisation, formation, création numérique)

Objectifs quantitatifs poursuivis

  • Au moins 16 espaces de rencontre et de solidarité créés dans 16 villes et villages des Baronnies provençales d’ici deux ans.
  • Au moins 16 animateurs locaux formés.
  • Au moins 1000 foyers /3000 personnes utilisatrices des services proposés.
  • Au moins 10.000 interventions par an sur l’ensemble du territoire.
  • Au moins 3 programmes spécifiques destinés aux secteurs-clé de la population : producteurs agricoles, petites entreprises touristiques, jeunes, demandeurs d’emploi.
  • Au moins un espace de coworking et de travail collaboratif dans les Baronnies.
  • Au moins un espace de pratiques collaboratives non numériques (repair café, surcyclage) créé et opérationnel.

Il reste encore beaucoup à faire pour terminer le montage du projet, notamment en matière de financement. Il sera probablement révisé et amendé en fonction des réalités locales, tant à Nyons que dans les villages. Nous continuerons à vous tenir au courant de l’avancement du dossier.

La carte des implantations prévues

Voir en plein écran

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

vel, vulputate, consectetur felis leo ante. luctus quis